4 étapes à suivre avant de licencier un employé

Mettre fin à l’emploi d’un membre de l’équipe est une tâche difficile à laquelle tout employeur doit faire face à un moment ou à un autre. Beaucoup conviendront que le fait d’avoir le droit, ainsi que la justification solide, d’effectuer cette action ne la rend pas moins difficile. Cependant, malgré le malaise que vous ressentez rien qu’en y pensant, licencier un employé est parfois nécessaire. En tant que chef et dirigeant de l’entreprise, il vous incombe de veiller à ce que l’intérêt supérieur de l’organisation et de tous ceux qui y travaillent soit assuré. Cela dit, le licenciement est souvent la meilleure direction à prendre pour l’entreprise, afin que l’ensemble de l’organisation puisse avancer vers le succès. Pour vous aider à accomplir cette tâche, voici cinq étapes que vous devez suivre avant de procéder au licenciement d’un employé :

Effectuez une intervention sur les performances

La raison la plus courante pour laquelle vous devez vous séparer d’un employé est la mauvaise performance qu’il a observée au travail. Cela signifie qu’avant d’envisager d’engager quelqu’un d’autre pour faire le travail, vous devez d’abord mener un plan d’amélioration des performances qui énonce les domaines problématiques et fournit des objectifs spécifiques pour l’employé en question. L’élaboration d’un programme d’amélioration spécifiquement adapté à l’employé lui donne une chance de corriger le problème. Cela vous permet également d’évaluer s’il y a encore une possibilité pour eux d’offrir quelque chose de significatif à l’entreprise. Ces interventions peuvent prendre la forme d’un coaching verbal, surtout si le problème est lié au comportement de l’employé, comme le manque de communication, les retards, l’absentéisme, et autres.

Informez les services concernés

Si vous avez pris la décision de licencier la personne en raison de l’absence d’amélioration suffisante de sa part, même après lui avoir fourni un avis et une aide verbale et écrite, il est temps d’informer deux départements importants : les ressources humaines ou les RH et le service juridique. Consulter ces équipes vous aidera à vous assurer que les raisons pour lesquelles vous licenciez un employé sont des motifs justifiables selon la politique de l’entreprise. Les deux départements devraient ensuite vous offrir de l’aide sur les meilleures façons de procéder au licenciement. Les RH devraient également être en mesure de calculer sa rémunération finale.

Planifiez un entretien en face à face avec l’employé

La prochaine chose dont vous devez vous occuper est la réunion en face à face avec l’employé que vous avez l’intention de licencier. La réunion doit être fixée à une date aussi proche que possible de l’heure d’envoi de l’invitation. Il est également idéal de ne pas fixer les détails de ce qui sera discuté avant le début de la réunion elle-même.

Déposez rapidement, mais expliquez vos raisons

Pendant la réunion, veillez à être direct dans la façon dont vous annoncez à la personne qu’elle va perdre son emploi. Laissez-la s’imprégner avant de poursuivre.

Expliquez comment vous en êtes arrivé à cette décision. Veillez à lui donner un aperçu de ses performances avant et après le conseil verbal et écrit. Faites-lui savoir que des mesures ont été prises pour indiquer que cela allait se produire.

Outre le respect des politiques d’emploi telles que stipulées dans le contrat de travail et dictées par les lois de l’État, une autre chose importante que les employeurs ne devraient jamais oublier lorsqu’ils licencient un employé est de faire preuve de compassion. N’oubliez pas que vous faites savoir à une personne qu’elle n’aura plus d’emploi, ce qui est souvent difficile à accepter. Faites savoir à la personne que la tâche doit être accomplie pour le bien de l’entreprise et pour son propre intérêt également.

Les avantages du recrutement proactif outsourcé (RPO)
Comment choisir la bonne tenue pour un entretien d’embauche?